Envie de participer ?
Récit du vécu sur le Paris-Brest-Paris de Gérard Vidal

Cc, des news enfin, voir le contrôle de Fougères et mourir !!

Nickel chrome le vieux !!!

Il avait raison l'ancien le Paris Brest commence à Brest !!!

Ces 2 étapes dès le retour de Brest se passent bien malgré ces dénivelés impressionnants en Bretagne et qui font baiser la moyenne heureusement très bonne sur l'aller vers Brest.

Sur l'étape Carhaix Loudéac  j'aperçois un beau vélo jaune brillant de tous feux, la position du randonneur me réveille de cette cadence de pédalage "métronome", de suite la position m'interpelle, le casque... mais où ai-je déjà suivi ce winner?

Bonjour, Yvan peut-être?

Oui c'est qui ?

Gérard !

Oh t'as l'œil !

Comment tu vas bien ?

Bien et toi ? Ça va on a de l'avance.

Oui, bien, super ça roule.

Nos allures et nos arrêts aux "stands" nous séparent, de loin j'entrevois ce guerrier s'éloigner !

Ce privilège qui était ma condition "sine qua non"

Un camping-car pour poser mes vieux os de temps en temps entretient bien une forme relativement correcte... jusqu'à cette blessure improbable puisque sans chute, depuis plusieurs heures j'ai un souci au dos, je pédale de travers, peu m'importe puisqu'il en a toujours été ainsi, je gère ma moyenne et plutôt satisfaisante puisque les jambes et le physique en général, la concentration, l'alimentation, tous les voyants sont au Verts.

Sur l'étape Tinténiac Fougères le souci avec cette vertèbre récalcitrante s'amplifie. Arrivé au contrôle de Fougères mercredi à midi je consulte une kiné qui dès l'entrée dans sa salle se rend compte que je suis de travers, après un massage, elle repère cette cervicale qui s'est déplacée.

Pas d'osteo sur place et le chrono qui tourne...

Un moment de réflexion s'impose, je refais les pleins en énergie et après mûres analyses à la vue de ces quelques 960kms, 60h et 9100D+ qui me revigorent quant à mon objectif, la décision est prise en route pour Villaines la Juhel... (oui vilaines cette anecdote !)

Comme un vélo jaune, un splendide maillot du CTA sur mon dos même bancal ça se repère de loin, le hasard fait qu'avec Yvan nos chemins se joignent une seconde fois quelques kms après Fougères, quelques échanges et une nouvelle fois Yvan s'éloigne de ma vue.

Quant au bout de 6kms la décision est prise, dure, difficile et inacceptable mais cette partie de mon corps s'étant dissociée de ma tête, je mets la flèche.

Je positiverai quant à cette belle aventure, cette population aux visages multicolores mondiaux, ces merveilleuses rencontres et échanges, plein les yeux et plein la tête je ne peux ici conter ces souvenirs intenses qui me laissent que des traces inimaginables, indélébiles et merveilleuses.

Merci au CTA pour m'avoir permis d'aller vers une forme plus qu'acceptable sur ce GRAAL que représente le PBP que ce soit en terme de brevets très bien organisés par le Club, qu'en parties de manivelles soutenues ou encore et le plus important à mes yeux de belles rencontres.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.